purification air
Maison

Purifier l’air de son appartement en 4 étapes !

Saviez-vous que l’air intérieur est aussi, voire plus, pollué que l’air extérieur ? 

Ceci est dû à la pollution extérieure, qui s’infiltre dans nos maisons, mais aussi  aux COV, les composés organiques volatils, qui se libèrent des produits ménagers, meubles, colles et autres matériaux et chargent l’air intérieur de substances néfastes. Pour changer d’air, on aère bien chaque jour, on abuse des plantes purifiantes et on s’équipe d’appareils dépolluants comme de matériaux inoffensifs pour la santé. 

Les plantes : des vertus dépolluantes… et décoratives ! 

De nombreuse plantes ont des effets purifiants pour l’air de notre intérieur. Cela tombe bien car en termes de déco, on les adore. En tête de liste, on trouvera l’Aloé Véra, qui absorberait aussi bien le monoxyde de carbone que des formaldéhydes (un COV) et qui protégerait même des ondes électromagnétiques. 

purification air
Mag-art-purifier-3

Pour vous aider à faire votre choix, Rustica récapitule ici les vertus d’épuration de 30 plantes dépolluantes, à l’instar du chrysanthème, de l’azalée ou encore du palmier bambou,  

Une fois votre sélection établie, on passe à la déco. Pour mettre en valeur ces plantes vertes, on mise sur de jolis pots déco, géométriques et design, et on varie les niveaux pour dynamiser la scénographie : sur piédestal, à même le sol ou encore suspendues, les plantes investissent littéralement la maison. Et on les mixe avec des plantes décoratives, comme les créations de design végétal de Niwa Design

Purifier grâce à la technologie 

Si vous habitez dans une grande ville et subissez un air chargé en monoxyde de carbone, opter pour un purificateur d’air est une très bonne solution. Ces appareils promettent en effet de capturer les polluants et de renouveler l’air intérieur grâce à système de filtrage puissant. Mais si vous êtes en plus allergique, préférez vous équiper avec un aspirateur qui purifie autant qu’il aspire. C’est le cas des produits Byeco, une marque qui propose aux particuliers des aspirateurs vapeur de qualité professionnelle . Leur particularité ? Filtrer l’air aspiré à hauteur de 99.99%, pour le désinfecter et le purifier !  

purification air
Mag-art-purifier-1

Privilégier des matériaux de construction non polluants

Le symbole A+ lorsque vous sélectionnez vos matériaux, est un bon repère pour bien choisir votre parquet, peinture, carrelage ou revêtement mural. Il indique le niveau d’émission de COV des matériaux dans l’air. En cas de rénovation ou de  construction, on privilégie donc les produits classés A+, sans oublier de préférer des matériaux de construction écologiques pour isoler sa maison, comme la fibre de coco par exemple. Dans l’espace Améliorer son habitat de la Foire de Paris – Hors Série Maison, les professionnels du secteur vous dévoileront les dernières innovations en la matière, n’hésitez pas à passer les voir. 

Le choix des meubles : un élément clé 

Les colles utilisées dans la fabrication des meubles sont une des sources de pollution de l’air intérieur, avec l’humidité et les moisissures, la fumée de tabac, les produits ménagers, le monoxyde de carbone, le radon ou encore les appareils de combustion .

Comme pour les matériaux, on les choisit donc le plus écologique possible, en préférant le bois massif aux panneaux mélaminés, dans lesquels on retrouve souvent des colles polluantes. Pour vous repérer, soyez attentif à la norme européenne E1, qui assure une faible émission en formaldéhydes. Certains fabricants, comme les meubles Ernest  s’engagent à fabriquer du mobilier avec des finitions hydrosolubles, à base d’eau, pour réduire ces émissions de COV. Et pour les urbains à la recherche de meubles pratiques et écologiques, Stooly s’engage dans une démarche de design éco-responsable en utilisant le carton recyclable pour ses créations, regardez : 

purification article
Mag-art-purifier-2

Profitez de la rentrée pour dépolluer votre intérieur en prenant de bonnes résolutions !